L’association Maroc Cultures rend hommage à Abdelhadi Belkhayat

Un des piliers de la musique marocaine et arabe, Abdelhadi Belkhayat demeure parmi les chanteurs qui ont marqué la scène nationale depuis plus de cinquante ans. Pour marquer son retour, il présentera un concert spirituel inédit marqué par la chanson soufie et des invocations, le jeudi 4 juin au Théâtre National Mohammed V à Rabat.

Après une longue absence, Abdelhadi Belkhayat foulera les planches du Théâtre National Mohammed V à l’occasion de la 14 ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.

Pour ce grand retour, Abdelhadi Belkhayat se produira accompagné d’une chorale du chant soufi. En effet, il travaille actuellement sur un répertoire varié composé de chansons religieuses et d’invocations. Ces chansons s’ajouteront à ses titres «Al Mounfarija», «Asmaa Allah Alhosna», et «YaTaliin Eljibal» qui ont connu un grand succès.

Né en 1940 à Fès, Abdelhadi Belkhayat a quitté très tôt sa ville natale pour s’installer à Casablanca. Une audition à la radio marocaine le pousse rapidement vers le devant de la scènedominée à l’époque par Mohamed Fouiteh, Maâti Belkacem et Brahim El Alami. Abdelhadi Belkhayat représentait la nouvelle vague de la chanson marocaine avec notamment Abdelwahab Doukkali, Latifa Amal et Mohamed Hayani. Cette génération était fascinée par l’Égypte et ses grands noms tels qu’Oum Kalthoum, Farid El Atrache ou Abdelhalim Hafez.

C’est ainsi que Belkhayat décide de partir en 1965 à la conquête du pays des Pharaons en espérant trouver une place au soleil. Il suit d’abord une formation au conservatoire supérieur de musique arabe du Caire et se fait ensuite connaître par le public égyptien.

Beaucoup se rappellent encore de son passage et regrettent qu’il ne soit pas resté. Car deux ans après, Belkhayat rentre au Maroc pour devenir non seulement la coqueluche de toute une génération de marocains mais aussi une star au Grand Maghreb.

Pendant ce temps, Abdelhadi belkhayat multiplie les collaborations avec des auteurs comme Ahmed Taïeb El Alj, Abderrafiî Jaouahiri et Ali Elhaddni ainsi que les compositeurs Abdeslam Amer, Abdrahim Essaqat et Abdelkader Wahbi. Ces derniers ont contribué à populariser son côté classique et romantique. Belkhayat s’adapte à différents genres musicaux grâce à la puissance de sa voix et son charisme sur la scène. Il reste gravé dans la mémoire de tous les marocains.

Lors de son concert spirituel marqué par la poésie religieuse et des invocations soufies  au Théâtre National Mohammed V, l’Association Maroc Cultures lui rendra un hommage pour l’ensemble de sa carrière.

http://www.festivalmawazine.ma/actualites

Advertisment

You May Like This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*